Accueil

La Section Romandie tiendra un stand d'informations et de promotion le dimanche 31 mai 2015 à Martigny, à l'occaison des 20 ans du TNT

Horaires manifestation     /     Plan d'accès     /     Véhicules en service     /     Véhicules exposés

 

Accueil

 

Le col de la Furka (2'436 m.), situé à proximité immédiate du glacier du Rhône, établit une liaison entre le Haut-Valais et la vallée d’Urseren dans le canton d’Uri. Outre la route, la région est desservie par une ligne de chemin de fer à voie étroite et à crémaillère depuis 1926.

Pendant 56 ans, les conditions climatiques très rudes ont imposé une interruption de l’exploitation huit mois par année. La ligne sommitale, qui franchit le col par un tunnel de faîte à 2’165 mètres, est en effet exposée aux avalanches et recouverte d’une couche de neige qui peut très facilement atteindre 10 mètres en hiver et au printemps.

En 1982, après bien des difficultés techniques et politiques, un tunnel ferroviaire dit "de base", long de 17 km, a été mis en exploitation entre Oberwald (VS) et Realp (UR). Il a permis au Chemin de fer Furka Oberalp (aujourd’hui Matterhorn Gotthard Bahn) d’assurer enfin la liaison entre le Valais, Uri et les Grisons pendant toute l’année.

Une fois le tunnel de base mis en service, l’ancienne ligne devait être abandonnée. Cette situation a rassemblé et motivé un groupe de passionnés, qui se mirent en tête de réhabiliter le parcours historique pour l’exploiter comme chemin de fer touristique.

Les travaux ont commencé sérieusement en 1987.  Un premier tronçon côté uranais a été ouvert en 1992 ; en 2000, les trains à vapeur ont pu à nouveau traverser le tunnel de faîte et redescendre sur le versant valaisan pour desservir Gletsch ; en été 2010 enfin, après vingt-quatre années de travaux de reconstruction, la dernière section entre Gletsch et Oberwald a finalement été rouverte. Depuis, les 18 km de la ligne sont à nouveau exploités pendant les quatre mois estivaux, de mi-juin à fin septembre.

L'ALSF (Association Ligne sommitale de la Furka) a pour but de maintenir cette ligne en exploitation.

Chaque année, des centaines de bénévoles donnent de leur temps et de leur savoir-faire pour l’entretien de la ligne, des installations et de tout le matériel roulant, ainsi que pour son exploitation ; par ailleurs, des milliers de membres soutiennent l’Association à travers leur cotisation annuelle. Chaque contribution est la bienvenue, quelque soit sa forme, et toute personne intéressée peut devenir membre, individuellement, en famille ou à titre collectif.

L'ALSF est organisée en sections. La Section Romandie est l'une d'entre elles.

 

 

 La fabuleuse aventure du petit train de la Furka !

 

 

Durant l'été 1981, les trains voyageurs et le Glacier Express firent leurs derniers voyages sur la légendaire ligne sommitale de la Furka, longue de près de 20 km, entre Oberwald VS et Realp UR. 

«Rideau sur un des plus beaux spectacles» titrait justement la NZZ à l'occasion de la mise hors service de ce tronçon ferroviaire de haute montagne, devenu obsolète en raison de l'ouverture du tunnel de base qui - dès 1982 - allait permettre aux trains de joindre les deux villages en toute sécurité, rapidement et confortablement.

Mais ... le voyageur allait désormais être privé d'un des plus beaux spectacles à contempler depuis un train. 

Fini le voyage à travers les gorges du Rhône et devant le glacier qui donne naissance au grand fleuve, terminées les montées dans la crémaillère jusqu'à 2160 mètres pour rejoindre la Furka en passant à travers les idylliques prairies alpines et les forêts ombragées, plus de vue exceptionnelle sur un panorama sans cesse renouvelé de pics enneigés, exit les descentes vertigineuses dans les gorges de la Reuss et le franchissement d'anciens ponts et viaducs qui s'enhardissent à franchir torrents et rivières impétueux. 

Cette perte de qualité de vie n'était pas du goût de certains amateurs de chemins de fer et de beaux voyages qui, dès 1982, se réunirent, d'abord en petit groupe, avant de devenir toute une armée de plus de 7500 membres de tous les pays. Armée qui, contre vents et marées, et malgré les mauvais augures, a réussi à la seule force de sa volonté et de son travail à empêcher la démolition de la belle Ligne sommitale de la Furka, à en prendre le contrôle et en devenir propriétaire, pour la remettre en exploitation en service vapeur.

Maintenant, plus de 25 ans après le début de la reconstruction, Les fous de la Furka ont fêté en 2010 une importante victoire d'étape: la remise en service, avec des trains à vapeur réguliers, de toute la Ligne sommitale entre Realp et Oberwald. L'aventure continue

 

Mise à jour : 28.12.2014, by Philippe Roessinger / Texte : Pierre Weiss